Il était une fois, le cycle de la femme !

Sujet vaste et tabou dans cette société moderne : le cycle de la femme ! La première idée qu’il te vient en tête en lisant c’est quelques mots : RÈGLES ! Mot assez réducteur pour parler d’un sujet bien plus vaste. Cet article s’adresse autant aux hommes qu’aux femmes car je vais te plonger dans une histoire tout aussi mystérieuse que fantastique.

Ève croqua dans la pomme

On nous répète souvent que si nous « subissons » notre cycle, c’est parce que notre Mère « fondatrice » : Ève a goûté aux fruits défendus que le serpent lui a proposés… Dans nombreuses religions, les règles sont vus de manière « maléfique ». L’Islam par exemple, interdit aux femmes de se rendre à la mosquée durant leurs périodes rouges. Dans la religion chrétienne, c’est la femme qui porte le « péché originel ».

Depuis des millénaires, la femme porte une sorte de fardeau alors que la nature lui a offert le plus beau cadeau qui puisse exister : la possibilité de CREER ! Créer la vie chaque mois durant 30 à 40 ans selon certaines femmes. Perpétuer notre espèce, pendant que d’autres sont en train de disparaître de la surface de la Terre.

Pourquoi tant de dénigrement vers quelque chose d’aussi merveilleux ? Les sociétés patriarcales qui se sont peu à peu installées, y ont vu un réel danger pour l’homme. La menstruation est devenue impure et profane. Cette énergie de création était perçue comme un pouvoir de magie maléfique. Au fil des siècles, il n’était pas rare de voir des femmes isolées durant leur période menstruelle hors du territoire afin qu’elles ne « contaminent » pas toute la communauté. Elles étaient envoyées dans des maisons, des tentes hors du village entre elles. Elles ne pouvaient revenir qu’une fois la période de « zone rouge » terminée.

Un autre regard sur le cycle de la femme

Dans certaines tribus et notamment les Amérindiens, ils ne disaient pas que les femmes avaient leurs règles mais qu’elles avaient “leurs Lunes”. Car ils avaient remarqué que le cycle menstruel était calé sur le cycle de la Lune. À cette époque, les femmes avaient leurs Lunes ensemble. Il faut savoir que naturellement, si des femmes vivent en communauté, elles vont être synchronisées.

Elles utilisaient leur cycle pour le mettre à profit auprès de la communauté et être en harmonie avec la nature. Elles en tiraient une force incroyable et souvent étaient de précieuses « guérisseuses » car leur intuition était développée.

Si c’était à la Nouvelle lune, c’est ce qu’on appelait les Lunes Blanches. Ce qui signifie que l’ovulation avait lieu à la Pleine Lune. C’est ce qu’on nommait le « cycle de la bonne Mère » car les énergies créatrices étaient tournées vers l’extérieur et le monde matériel.

À l’inverse, si c’était à la Pleine Lune c’est ce qu’on appelait les Lunes Rouges. L’ovulation avait lieu à la Nouvelle Lune. Anciennement appelé le « cycle de la femme Maléfique » car les énergies créatrices sont tournées vers l’intérieur et la sexualité.

Nos modes de vie actuels nous ont déconnectés de la nature et de notre cycle. En effet, l’utilisation des moyens de contraception, du sport à outrance, du stress en excés, etc., ont totalement aboli ce rituel féminin qui pourtant permet de mieux comprendre son corps mais aussi la nature cyclique de la vie.

Si tu observes les animaux, ils vivent selon un cycle naturel qui permet d’être en harmonie entre les différentes espèces.

De la biologie, à l’énergie : ce qui se cache derrière le cycle de la femme

Comme la Lune, le cycle féminin est découpé en 4 phases et dure environ 28 jours :

  • Les règles ou menstruations
  • La pré-ovulation
  • L’ovulation
  • Prémenstruelle (aussi appeler SPM = symptômes prémenstruels)

Dans les anciennes « pratiques », c’est 4 phases portaient un autre nom.

  • La sorcière ou la vieille femme pour la période des règles
  • La vierge ou la jeune fille pour la période de pré-ovulation
  • La déesse ou la mère pour la période d’ovulation
  • La femme sauvage ou l’enchanteresse pour la période prémenstruelle.

Chaque période, ayant une énergie bien particulière.

La sorcière ou la vielle femme = les règles

C’est une énergie « d’hiver »

Le corps expulse ce qui n’a pas pu être « créé ». Dans cette période, on va porter une énergie à connotation de « mort ». En effet, c’est la fin d’un cycle. Il est donc temps de faire place à du nouveau. C’est là, que nous allons avoir une envie de rentrer dans notre cocon, d’être à l’écoute de notre petite voix intérieure qui n’est pas toujours « tendre » avec nous durant ce moment. Il est recommandé de diminuer les activités physiques car notre corps a besoin de repos pour être focus sur le processus de nettoyage.

Il faut se donner beaucoup de douceur et réconfort.

La vierge ou la jeune fille = la pré-ovulation

C’est une énergie de printemps

C’est une explosion de joie à l’intérieur de nous ! Nous avons la sensation que rien peut nous arrêter et nous sommes pleine d’énergie. Les idées fusent dans notre tête. Nous sommes partout à la fois avec, pour certaines, des difficultés de concentration. Nous avons envie de crier au monde entier que la vie est MAGNIFIQUE.

C’est le moment idéal pour mettre en place des projets personnels ou professionnels.

La déesse ou la mère = ovulation

C’est une énergie d’été

Nous sommes dans un moment de partage et de maternage. Nous avons un besoin de connexion et communication avec notre clan : famille, ami.e.s pour partager des moments avec eux. C’est la période où nous allons être généreuse car nous voulons faire plaisir à nos proches et par la même occasion à nous aussi.

Période idéale pour organiser des réunions de famille, des moments conviviaux, des moments en amoureux.

La femme sauvage ou l’enchanteresse = prémenstruelle

C’est une énergie d’automne

La fécondation n’ayant pas eu lieu, le corps se prépare doucement à rentrer dans l’hiver. Nous rentrons peu à peu dans une énergie de « deuil » car nous sentons à l’intérieur de nous que notre corps commence à faire place au nettoyage. Notre sensibilité est au maximum et nous avons tendance à être susceptible. Une fatigue s’installe peu à peu.

Tu l’auras donc compris, le cycle menstruel ne se résume pas à « avoir des règles ». Nous vivons chaque mois les 4 saisons et les durées sont variables d’une personne à l’autre.

ATTENTION, l’histoire de cycle n’est pas qu’une histoire de femme 😉

Savais-tu que LES HOMMES aussi ont un cycle ! Des études scientifiques se penchent sur la question et tendent à prouver que l’homme serait relier au cycle du Soleil soit en 24h ! Bien évident chaque individu étant unique, il est intéressant d’observer chacun son propre cycle en tenant un journal de ses émotions, douleurs, niveaux d’énergie, etc.

Le monde fonctionnerait beaucoup mieux, si nous prenions conscience de tout ça 😁

Allez plus loin

Si tu es une femme et que tu souhaites en savoir un peu plus sur cette belle magie : j’organise un cercle de femme prochainement en co-création avec Mayà Pellé. Pour en savoir plus : ↠ c’est par ici

Prendre ce temps pour soi, c’est s’accorder un épanouissement personnel. Tu vas te sentir de mieux en mieux dans ton corps et mieux dans ta peau, c’est un puissant outil de développement personnel.

Conseil de lecture :

  • Lune Rouge de Miranda Gray

Pour vous, les hommes

Ci-dessous une petite vidéo à faire tourner sans modération…
Alors Messieurs, prêts à faire le test de ce que ressent une femme durant ses menstruations ?

No Comments

Post A Comment