La fin du néolibéralisme ?

La fin du néolibéralisme ?

Sommes-nous entrain de vivre la fin du néolibéralisme ? Si vous êtes un novice dans ce domaine-là, je vous embarque avec moi dans ma réflexion et je vous explique TOUT !

Si tu préfères avoir la version Podcast de cet article, rendez-vous en bas de la page !

Deuxième sujet de réflexion du temps du confinement. Si vous avez manqué mon premier article la semaine dernière, je vous invite à le retrouver 👉 ici 👈

Dans cet article je vais vous parler d’économie et de système de gouvernance. N’ayez pas peur tout va bien se passer et je suis persuadée que même si vous n’avez pas de connaissances de spécialistes (comme moi, je ne suis nullement une spécialiste) vous avez votre avis sur la question ! Allez hop on embarque.

Qu’est-ce que le néolibéralisme ?

Le néolibéralisme est une doctrine qui a pris naissance dans les années 1940-1960 après la crise de 1929. En effet, suite à la répression due au krak boursier, l’État providence a été fortement critiqué. C’est-à-dire que les économistes ont montré du doigt l’intervention de l’État stipulant que la cause de cette crise n’était pas due au capitalisme mais bien à la domination du contrôle du gouvernement dans les pays “développés”.

L’idée principal du néolibéralisme est de réduire la taille de l’État dans les prises de décision, en privatisant par exemple les structures (santé, éducation, sécurité, etc. ). Cela passe par 10 principes, que vous pouvez retrouver dans cet article : Perspective monde 

En résumé

Oula lala lalal Virginie, tu nous parles dans une autre langue ! Je vous fais un rapide résumé.

L’État jouerait donc seulement un rôle d’arbitre plutôt que celui de joueur ! En gros plutôt que d’être Zidane qui met un coup de tête durant la finale de coupe du monde 2006, l’État serait l’arbitre qui met le carton rouge avec ordre d’expulsion sur le banc de touche. Malheureusement on connaît l’issu final du match, si vous avez oublié : La France a perdu ! Sans vraiment comprendre le geste qui a poussé Zidane à faire ce geste, on applique les “règles” et on sanctionne.

Pour ma part, il faut retenir trois notions dans le néolibéralisme : individualisation (diviser pour mieux régner), mondialisation (ouverture à la concurrence et diminution des coûts de production) et décentralisation (privatisation des différents secteurs). C’est très réducteur et simpliste mais nous ne sommes pas des économistes !

En une phrase : ça sent le caca et la preuve nous y sommes jusqu’au cou aujourd’hui ! Les parents se retrouvent à faire la classe aux enfants. Les institutrices et instituteurs se transforment en one-man show tous les jours devant une caméra. Les gens sans enfants commencent peu à peu à devenir alcoolique à force de rester enfermé, la liste est longue, très longue.

Quel impact sur ce qui se passe actuellement ?

Eh bien, je vous dirai que TOUS ce qui se passe actuellement est due au néolibéralisme capitaliste. Et nous pouvons le dire : le système est à bout de souffle ! Après presque 40 ans  = c’est un ÉCHEC, dans tous les domaines !

Au niveau des gouvernements

Le résultat est sous nos yeux ! Les gouvernements sont incapables d’équiper les centres hospitaliers en matériel : respirateur, gants et masques de protection car depuis de nombreuses années, la santé est gérée comme une “entreprise”. Combien d’entre vous préfère se faire soigner en clinique privée que dans un hôpital public car vous savez que les soins seront bien meilleurs.

N’avez-vous jamais entendu : “L’hôpital est en déficit = il va fermer”. Je viens d’une région rurale en France : le Gers. Il reste une seule maternité dans tout le département = pour faire des économies. Croyez-moi si vous êtes à votre 3ème enfant et que vous habitez à l’autre bout du département : “serrer les fesses” car il a de forte chance que vous accouchiez dans la voiture. Et je ne parle pas des complications ou autres.

Et l’éducation ? Depuis une vingtaine d’années on constate une augmentation du nombre d’élève par classe et un nombre record de fermeture d’école rurale (pas assez rentable !). Résultat : le nombre d’élève qui ne savent pas lire et écrire en 6ème explose. Combien d’entre vous prenne l’option : école privée, pour offrir une meilleure éducation à leur enfant.

Ces deux exemples montrent la tendance des gouvernements à vouloir “privatiser” les secteurs, à supprimer son implication et créer une concurrence entre le privé / public.

Au niveau des entreprises et de l’économie

Depuis les années 80, les États ont déployés cette doctrine en privatisant de plus en plus certains secteurs. Les entreprises ont mondialisé leur production pour réduire les coûts, tout en augmentant leur profit, en utilisant les pays en développement. Les pays riches ont exploité les pays “pauvres” pour être de plus en plus riche.

La preuve nous n’avons jamais compté autant de milliardaire sur terre que depuis le début de l’air industriel. En 2019, on recensait 2153 milliardaires pour un montant total de 8,7 billions de dollars ! Je sais même pas combien ça fait de 0 ! (source magazine Forbes). Seulement 2000 personnes sur terre pourraient couvrir toute la merde qui est en train de se jouer devant nos yeux !

Résultat des courses : quand la chaîne au bout du monde s’arrête, les pays “riches” sont en perdition. Exemple concret, cette après-midi je lisais un article qui indiquer que l’usine principale, en Malaisie, qui fabrique 20% de la production mondiale des préservatifs (soit 1 capote sur 5) avait dû fermer pour cause de confinement. Catastrophe, nous allons très vite arriver en rupture de stock de condom ! Oui Madame, vous avez bien lu. Après avoir survécu à une pandémie est-ce qu’on survivra à un baby-boom ou une prolifération des maladies sexuellement transmissible ?

Je pense que le pire exemple qu’on peut citer en matière de néolibéralisme est Amazone. Jeff Bezos homme le plus riche sur cette planète, patron de la plus grande plateforme d’esclavagisme moderne est le grand gagnant de ce confinement. Alors qu’il envoie ses employés au “charbon” sans protection pour continuer à faire tourner la machine, il s’est enrichi de plus de 5 milliards depuis début 2020. Alors que les conditions de travail on était dénoncé à maintes reprises, dans le monde merveilleux du néolibéralisme, Monsieur Bezos dort tranquillement sur ses deux oreilles.

Pistes de réflexions post néolibéralisme

Maintenant que nous avons planté le décor, nous allons essayer ensemble de trouver des pistes de réflexions pour changer les choses. Car oui n’oubliez pas, vous êtes acteur de votre vie. Si nous nous mettons tous ensemble nous pouvons largement faire basculer les 2000 personnes à la tête de la Planète. Car sans nous = ils n’existent pas !

Système de gouvernance

Le système de gouvernance est actuellement en perte de souffle (il a du attraper le COVID-19 😅).

1 – Revenir à du local

Je pense qu’il est important qu’on revienne à des “politiques” locales. En effet, il est parfois plus simple de mettre en place des lois par rapport à un périmètre restreint. Par exemple, une loi en agriculture n’a pas le même impact en région Picardie que dans le Gers car le climat, les sols et les semences ne sont pas identiques. Donc comment pourrait-on généraliser une réglementation si les terrains et mode de culture sont différents ?

Cependant, comment définir local ? Est-ce que c’est un rayon de 30, 50, 100, 500km ? Par exemple le Pays Basques : il y a la partie espagnol et la partie française. Est-ce qu’il faudrait réunir les deux entités ? ou les séparer ?  Est-ce que nous devons redéfinir les territoires des pays ? Est-ce que le mot “pays” à toujours son sens dans une gouvernance locale ?

2 – Supprimer les couches de hiérarchie

Je vous donne comme exemple la République Française telle qu’elle fonctionne actuellement. (Source Wikipédia).

Ça nous rappelle vaguement, les 12 travaux d’Astérix et Obélix qui courent entre les différents étages pour obtenir un papier. On en perd son latin !

Le système actuel est beaucoup trop complexe et surtout complètement déconnecté du citoyen. À quel moment, sommes-nous consultés pour une réforme ou la mise en place d’une loi ? JAMAIS !

En redonnant le pouvoir de manière locale, en limitant les couches hiérarchiques de gouvernance : on redonne le pouvoir au peuple ! En effet, il est donc plus facile d’organiser des ateliers de concertation, de co-création et de codécision pour impliquer les populations dans les prises de décisions.

Beaucoup parle de sociocratie, (pour voir la définition c’est par 👉 ici 👈) pour ma part je suis un peu mitigée sur le principe. En résumé, c’est une gouvernance autogérer ce qui implique que les populations sont au cœur même de la gouvernance.

J’y vois des limites, est-ce que cela ne va pas créer un déséquilibre entre des personnes investies et d’autres non ? Doit-on imposer que toute la population s’implique dans sa commune ?  À partir de quel âge sommes-nous considérés comme une personne pouvant apporter sa réflexion dans la gouvernance ? Parfois les enfants ont une réflexion bien plus juste, qu’une personne qui s’est déconnecté de son entourage.

L’économie

1 – Revenir au local comme les gouvernances

Comme la gouvernance, je pense qu’il est important de revenir à des productions locales pour éviter des coupures dans la chaîne de production d’une part et d’autre part arrêter de voler les ressources (humaines, matériel, etc.) dans les pays en émergence. La mondialisation nous a coupé de nos réelles besoins.

Le néolibéralisme a produit un esclavagiste moderne et il est temps que l’être humain reprenne ses droits. Peu importe la couleur, le sexe, la culture. Nous sommes tous des humains. Petit rappel selon la charte internationale des droits de l’Homme :

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Pour ma part, il est important de consommer locale au maximum. Ce qui permet de maintenir une égalité entre les différents pays, entre les ressources et d’éviter un arrêt brutal de la production. Je pense cependant qu’on peut continuer à utiliser certaines importations si cela est fait dans le respect des conditions des droits de l’Homme. À savoir : des conditions de travail décentes, un salaire plus que convenable et un transport de marchandises écoresponsable.

On parle aujourd’hui de revenir à des transports à la voile. Pour en savoir plus, je vous invite à lire cet article.

Nous devons revenir à des productions locales, artisanales. Ce qui permettrait de créer des emplois dans des conditions beaucoup plus respectables que dans certaines grandes enseignes. Arrêtons de “surconsommer” sur des plateformes comme Amazone qui fait juste la promotion de l’esclavagisme moderne.

2 – Revenu universel

Autre réflexion à approfondir : le revenu universel. Si on supprimait toutes les aides, allocations en tout genre et qu’un salaire minimum serait versé de manière égale afin de subvenir à ses besoins de bases : logement / nourriture. Nous ne serions peut-être pas dans la situation actuel ou des gouvernements injecte des sommes faramineuse pour garantir la survie de ses populations.

Si à 18 ans nous avions tous le même jeu de cartes dans les mains, nous serions tous égaux et libres de prendre les directions que l’on souhaite. Bien évidemment, je pense qu’il est cependant important de mettre en place un échange pour obtenir ce revenu. Par exemple, contre le revenu universel la personne s’engage à fournir 10 ou 20h par mois à sa commune pour des travaux d’intérêt généraux (tondre la pelouse du stade, surveiller les passages cloutés à la sortie des écoles, distribuer des repas aux personnes ne pouvant se déplacer, etc. )

Conclusion

Vous l’aurez bien compris, le sujet peut être bien complexe. Mais il est temps de se poser “vraiment” les questions pour réfléchir à un monde de demain. Car nous devons ouvrir les yeux, notre système tel que nous le connaissons est en train de muter, de changer. Nous devons reprendre notre pouvoir de décision et œuvrer pour un monde plus juste et plus égalitaire.

Laisse-moi un petit commentaire ci-dessous 👇 pour partager ton point de vue et enrichir cette réflexion 😎

Comme je dis toujours : prenez soin de vous, personne ne le fera à votre place ❤

#restezchezvous #çavabienaller🌈

Pour aller plus loin dans la réflexion

Si vous ne l’avez pas déjà vu, je vous invite à visionner le film “La Belle Verte”. Film de 1996 avec Coline Serreau, Vincent Lindon, Marion Cotillard. Avec beaucoup d’humour, il donne un regard à notre société “moderne”.

👉 Voir le film

Un petit extrait pour le plaisir

Podcast de l’article

Postes un commentaire