Être une femme entrepreneuse…

Chemin Machu Pitcchu - Virginie DARDENNE

Être une femme entrepreneuse…

Le 8 mars est la journée internationale des femmes. Une seule journée dans l’année pour mettre en avant le combat quotidien des femmes dans la société actuelle. Ces femmes, qui pour la plupart, sont dans l’ombre : votre mère, votre sœur, votre compagne, votre voisine, une entrepreneuse, … 

JE SUIS UNE FEMME ! Une femme du monde moderne. Ce genre d’extraterrestre qui a fait le choix de faire un métier “masculin”. J’ai débuté ma carrière en tant que développeuse de site Internet. Autant vous dire que je pouvais compter sur les doigts d’une main le nombre de fille qui était dans ma classe pendant mes études. C’était au début des années 2000 !

Évoluer dans un milieu d’homme

GIF - Chat sur ordinateurQuand j’ai eu mon premier poste, mon directeur était assez surpris que je souhaite “manger du code” à longueur de journée. J’ai tenu bon, je n’ai jamais baissé les bras.  J’ai montré que malgré mon côté “discret”, je connaissais mon sujet. Au début, les développeurs me regardaient du coin de l’œil et petit à petit, ils ont oublié que j’étais une femme… parfois même un peu trop ! Il fallait gentillement les remettre en place pour éviter les dérapages mal placé. Mais j’étais fier d’avoir su faire ma place dans ce milieu, j’étais légitime à mon poste.

Au fil des ans, j’ai gravi les marches et je suis devenue chef de projet en agence de com’. Une étape supplémentaire qui n’a pas toujours été évidente. Car cette fois-ci, j’étais confronté à des “développeurs” qui n’avaient pas forcément connaissance de mon ancien métier. Ils pensaient que je “n’y connaissais rien”. J’ai dû, encore une fois, leur coupé l’herbe sous le pied. J’ai montré que OUI mon sujet je le maîtrisais et qu’il ne fallait pas essayer de me la faire à l’envers. En m’imposant, j’ai eu beaucoup de respect de la part de mes collègues, qui pour la plupart sont devenus des amis.

Devenir entrepreneuse !

Par la suite le milieu de la com’ m’a un peu “lassé” : je me suis lancée dans l’entrepreneuriat. Une aventure que je recommande à toutes celles qui sentent ça on fond d’elle.

Nous ne naissons pas toutes entrepreneuse :

  • certaines apprennent à le devenir,
  • d’autres c’est dans leur gène, la simple idée d’être salariée est insupportable car elles ont besoin de bâtir le monde de demain.
  • il y a aussi celles qui ont une multitude d’idées mais qui ont besoin d’être associée pour pouvoir entreprendre.

Ce n’est pas un métier des plus simple. Notre vie personnelle peut en prendre un coup. Notre entreprise devient comme “notre amant”: on passe nos nuits avec, on mange avec, on pense à elle tout le temps, dès que nous sommes loin, nous voulons la retrouver. On lie une histoire très particulière avec elle.

GIF - Femme qui danseOn apprend à gérer l’administratif, le financier, la communication et j’en passe. Car, quand vous êtes entrepreneuse, c’est vers vous que les gens s’adressent quand ils ont une question. Certaines d’entre nous peuvent mener à bien tous les aspects d’une entreprise, d’autres s’entourent de personnes compétentes dans les domaines ou elles sont le moins à l’aise. Mais créer une entreprise c’est l’histoire d’une vie.

La peur d’entreprendre

La majorité d’entre nous avons peur de se lancer car => LA PEUR DE L’ÉCHEC ! Mais après tout est-ce vraiment un risque d’échouer ? Est-ce qu’il ne vaut mieux pas se dire “j’ai tenté ma chance, je ne regrette rien” plutôt que d’avoir des remords à la fin de sa vie. Échouer, c’est apprendre de ses erreurs et faire mieux la fois d’après.

GIF - Friends Chandler & JoePensez-vous que J.K. ROWLING n’a pas eu peur en envoyant ses manuscrits d’Harry Potter à une société d’édition ? Elle était au chômage avec un enfant à charge. Elle passait ses journées dans un café à écrire des lignes par-ci par là sur l’histoire d’un petit garçon qui allait devenir le plus grand magicien du XX° siècle. Qui ne connaît pas l’histoire ? Je dois dire que je suis un peu “admirative” car elle a cru en elle et elle n’a pas baissé les bras. Elle a foncé !

Je pourrais vous citer d’autres noms de femmes entrepreneuses qui n’ont pas eu froid aux yeux et qui ont connus des échecs avant de connaître des succès.

Donc si vous avez un projet, une envie d’entreprendre = allez-y, foncez ! Ne regrettais pas, car la vie est bien trop courte.

Pourquoi écrire cet article aujourd’hui ?

J’avais besoin de partager ce petit bout de parcours et dire aux femmes qu’aujourd’hui nous avions le choix de notre carrière et de notre vie.

  • Oui, nous pouvons évoluer de manière d’égal à égal dans un milieu qui a la basse est très masculin (reste encore à régler l’histoire des salaires, mais ça c’est un autre débat !),
  • Oui, on peut gravir les échelons et faire évoluer sa carrière,
  • Oui, nous pouvons devenir entrepreneuse si c’est dans nos tripes,
  • Oui, nous pouvons un beau matin se dire “je fais fausse route” et je veux prendre une nouvelle voix.

Nous avons encore beaucoup de progrès à faire, mais nous devons nous battre pour toutes celles qui sont encore dans l’ombre de leur mari ou de l’indifférence politique. Je pense à la place des femmes en Inde, ou bien dans certains pays d’Afrique ou du Moyen-Orient. La liste est encore longue, mais nous avons la possibilité de changer tout ça en nous battant et en montrant que NOUS SOMMES CAPABLE de déplacer des montagnes et des océans.

Ce que je peux vous souhaitez Mesdames qui lisez cet article mais aussi vous Messieurs 🙂

Posture Yoga Avancer en regardant devant soi sans se retourner. Être libre de faire ses choix, libre d’emprunter ses chemins de la vie, libre de pouvoir exprimer ses idées et ses opinions, libre de se battre pour nos valeurs qui nous sont chers, libre d’avoir la tête dans les étoiles…

Ne jamais renoncer même si des obstacles se mettent au milieu de notre route. Dire non au harcèlement et violences faites aux femmes.

Et le principal : S’AIMER ! Aimer nos qualités et nos défauts. Aimer la personne que nous étions, que nous sommes et que nous serons …

 

 

Note : c’est un choix tout à fait personnel d’avoir écrit cet article au féminin. Je ne vous délaisse pas messieurs car il vous est aussi destiné, nous avons en chacun de nous une part féminine et masculine 😘

Postes un commentaire