Et si nous changions nos modes de transport ?

Et si nous changions nos modes de transport ?

Nous sommes dans un temps d’introspection, de réflexion, de réalignement. Aujourd’hui, je vous partage mes idées sur nos modes de transports et les façons que nous pourrions apporter pour l’améliorer / le changer tout en préservant notre environnement.

Troisième article de réflexion, si vous avez manqué les deux premiers : je vous invite à les retrouver 👉ici👈.

Transport en commun mais pas que !

On ne va pas le cacher, le transport est le premier secteur le plus polluant au monde. Entre les avions, les bateaux (marchandise, croisière,…), les voitures, poids lourds et j’en passe.

Vous pouvez retrouver un article paru dans le Monde en juillet 2019, qui détail l’impact des différents secteurs en France. C’est par 👉ici👈

Je vous mets ci-dessous une infographie réalisée par le magazine Un Point Cinq que je vous invite fortement à suivre car leurs sujets de réflexion sont assez pertinents dans ce monde de transformation.

Infographie - Emissions pour 100 km parcourus par une personne en KG d'équivalent de CO2

Quotidien

Je vis à Montréal, au Québec, depuis maintenant 2 ans 1/2 et je n’ai pas de véhicule. Tout d’abord c’est un choix personnel car je sais l’impact écologique que ça peut avoir mais aussi parce que c’est un coût assez important d’avoir une voiture au Canada.

Vous allez me dire mais comment tu te déplaces ? Et bien, l’hiver j’utilise les transports en commun et/ou la marche à pied. La ville est assez bien équipée et bien desservie pour ne pas avoir besoin d’une voiture. L’été, j’enfourche mon beau vélo que j’ai acheté depuis un an ! C’est un sentiment de liberté totalement fou. J’adore explorer les rues de Montréal en vélo car on peut vraiment aller n’importe où.

En ville

Je suis encore vraiment surprise du nombre de voitures qu’on peut trouver en ville, surtout dans les grosses agglomérations comme Paris, New York, Montréal, Toronto et j’en passe. Très souvent les transports en commun sont facilement accessibles ainsi que les services de vélos partagés. Une ville qui est vraiment à citer en exemple c’est Amsterdam ! J’ai eu la chance de la visiter il y a quelques années et c’était “tellement le fun” de voir tous ces vélos dans les rues. C’était juste incroyable. On avait vraiment la sensation de “zen attitude” car nous ne sommes pas klaxonné toutes les 5 min au feu rouge.

Autre service que j’utilise quand j’ai besoin de faire des trajets un peu plus longs ou du moins que j’ai des “courses” assez importante : l’auto partage ! Pour le prix d’un ticket de bus, je peux facilement avoir accès à une voiture par le moyen d’une application. Dans une grande majorité des cas, ce sont des voitures électriques donc moins polluante qu’une voiture à essence ou diesel.

C’est de notre responsabilité, de changer nos comportements au quotidien. Si vous avez cette chance d’habiter dans des grandes villes : optez pour le transport en commun, l’auto partage si c’est accessible, les abonnements au vélo ou encore mieux achetez-vous votre propre vélo. Si vous êtes comme moi, pas un grand sportif, il existe des subventions pour acheter des vélos électriques. “Pour vrai” (comme dirait un québécois) vous allez voir le gain de temps que vous allez avoir ! Car vous pouvez vous faufilez entre les voitures (de manière prudente) = FINI LES BOUCHONS !

A la campagne

C’est encore la partie difficile d’accès. Mais des solutions existent comme le covoiturage, la mise en place de navette entre les communes ou des bus entre les grands axes.

Mes 20 premières années, je les ai passés à la campagne. La maison de mes parents était perdue à la campagne, autant vous dire = PAS DE BUS ! Eh bien très vite, j’ai trouvé des solutions pour pouvoir aller retrouver mes copines en ville ! C’est fou toutes les solutions qu’on peut trouver. Encore plus fou, la capacité qu’une ado de faire des économies pour s’acheter son premier scooter !

Il existent aujourd’hui un certain nombre de deux roues électriques : scooter, moto, vélo qui permettent de se déplacer assez facilement. Bien évidemment, si vous avez des centaines de km à faire par jour ce n’est peut être pas la meilleur solution.

Action que vous pouvez mettre en place

J’étais une adepte de la voiture individuelle. Je ne vais pas le cacher c’est une sensation de liberté qui n’est pas désagréable. On peut la prendre quand on veut, aller où on veut avec, partir sur un coup de tête. Mais je pense, qu’à l’heure de l’urgence écologique, il est de notre devoir à tous d’être responsable pour éviter une augmentation de la mortalité par pollution.

Si les transports sont mal développés dans votre ville ou votre commune, vous pouvez constituer un groupe de citoyen. Vous êtes en droit de demander une amélioration des conditions de transports en commun dans votre secteur. C’est un devoir de la part des municipalités.

Quelle solution existent dans votre région ? Votre commune ? Pour éviter de prendre la voiture.

Transport longue distance

Nous serons tous d’accord pour dire qu’il y aura un avant / après COVID-19 ! La petite bête qui aura réussit à clouer les avions au sol. De nombreux articles annoncent la fin des petites compagnies aériennes qui auront du mal à se remettre de cet arrêt brutal.

Ce matin même, je lisais un article assez intéressant sur le retour du tourisme local 👉par ici👈 si vous voulez en savoir plus.

L’avion

2017 : décollage pour le Canada…

J’ai vu passé l’idée quelques part dans les internet : un seul vol (aller/retour) par an et par personne. Après tout, avons vraiment besoin de traverser la planète en long en large et en travers ? Qu’est-ce qui nous pousse à vouloir défier les lois de la gravité ?

Vous me direz par économies de temps, d’argent. Il est vrai qu’aujourd’hui on prend l’avion, presque comme si on prenait sa voiture. Malheureusement, tout ça un impact : écologique mais aussi économique. La course aux prix les plus bas, via les compagnies lowcost, provoque des salaires à bas coût pour le personnel navigant. Des emplois précaires à tous niveaux, mais aussi peu d’assurance en cas de défaillance. Ce qui peut plonger des milliers de voyageurs dans des situations tout aussi périlleuses.

On se souviendra de la faillite de la compagnie WOW Air en 2019 qui plongea des milliers de touristes bloqués à des milliers de km de chez eux. Résultat : une note très salée ! Certain Québécois bloqué en Islande ont vu leur billet retour avec des 0 en plus sur d’autres compagnies. Des listes d’attente à rallonge pour pouvoir être “rapatrié”.

Alors toujours envie de prendre des vols lowcost ?

Le train / bus / covoiturage / bateau

Les vols lowcost pourraient très facilement être remplacés par des transports comme le train ou le bus voire même le covoiturage. En effet, si on prend l’exemple de la France, on peut rejoindre les 4 coins de l’hexagone autre que par l’avion. Ceci a un impact sur le temps ! En effet, le temps n’est pas le même si on va de Paris à Toulouse en avion environ 1h contre 6h en train.

On voit aussi le retour de transport comme : le voilier ! De plus en plus d’adeptes optent pour ce type de transport qui permet de voyager “lentement” mais sûrement. Il permet de découvrir des lieux cachés, inaccessible par d’autres types de transport.

Le transport de marchandise

Le transport de marchandises est aussi un des gros enjeux ! La mondialisation a poussé les limites au bout du raisonnable !

Par exemple, un jean parcours tout au long de sa fabrication 65 000 km ! Avant qu’il arrive dans notre placard ! Sans compter les conditions de travail qui peuvent être désastreuse d’un point de vue humain. Merci la mondialisation et la réduction des coûts de production ! Pour le détail de son parcours c’est par 👉ici👈

Si nous recentrions nos consommations au niveau local par des produits qui se trouvent à quelques centaines de km de chez nous, je pense que nous pourrions réduire considérablement l’utilisation des transports “mondiaux” de marchandises. Cela aurait aussi un impact sur l’approvisionnement plus rapide en cas de “pandémie”. Exemple le matériel médical fabriquait en Chine ! Si la fabrication se faisait à l’intérieur des pays : diminution des transports longs courriers, augmentation du travail au niveau local, éviter la coupure de la chaîne de production en cas de fermeture des frontières.

Conclusion sur nos modes de transport

Je pense que de manière générale, il y a deux questions dans le changement de nos modes de transport : le temps et la facilité ! Sommes-nous prêts à modifier nos comportements pour préserver la planète ? Si la réponse est oui, dans ce cas nous allons devoir revoir notre temps passer dans les transports. Dans le cas d’un week-end, il sera préférable de privilégier une destination “locale”. Si on part pour plusieurs semaines / mois il sera envisageable de prendre des transports pouvant nous permettre de faire plusieurs heures de trajet.

Il est temps de se poser “vraiment” les questions pour réfléchir au monde de demain. Car nous devons ouvrir les yeux, notre système tel que nous le connaissons est en train de muter, de changer. Nous devons reprendre notre pouvoir de décision et œuvrer pour un monde plus juste et plus égalitaire. Le transport a un gros impact sur notre environnement à nous de commencer à se déplacer de manière alternative.

Laisse-moi un petit commentaire ci-dessous 👇 pour partager ton point de vue et enrichir cette réflexion 😎

Comme je dis toujours : prenez soin de vous, personne ne le fera à votre place ❤

#restezchezvous #çavabienaller🌈

Partagez

Postes un commentaire